Défiscaliser avec les entreprises

On parle souvent de défiscalisation immobilière mais on peut défiscaliser des placements financiers et notamment en investissant dans des entreprises. Cela vous permet de faire partie à part entière de la réussite d'une entreprise tout en générant un retour sur investissement pour vous. Les principales catéogires sont le PEA, le FCPI et le FIP. Ces solutions de défiscalisation vous offre une réduction d'impôt en plus des revenus générés. Ce site vous explique comment différencier ces trois placements et ainsi vous pourrez faire votre choix d'investissement en toute sécurité.

Si vous préférez la défiscalisation, n'hésitez pas à aller sur le site defiscalisation-france.fr

PEA

Le PEA est également appelé Plan d'Epargne en Actions. Il a été créé en 1992 et vous permet d'investir dans des entreprises européenes. C'est investissement est intéressant mais il demande une bonne connaissance du marché et de pouvoir analyser correctement les entreprises. Vous avez un plafond de versement de 150 000€ et vous retirez votre PEA en capital ou en rente après une période de 8 ans. L'avantage est que vous n'avez pas de montant minimum pour votre versement et que vous profitez d'une fiscalité avantageuse sur vos revenus et plus-value qui ne sont pas imposables.

FCPI

Un FCPI est un Fond Commun de Placement dans l'Innovation. Vous investissez dans des entreprises dans le domaine de l'innovation. Ce domaine en pleine expension offre potentiellement une plus-value très intéressante. Grâce à ce placement, vous allez percevoir des revenus supplémentaires. Ces derniers étant non imposables. Cette solution se rapproche du PEA mais dans un autre domaine d'activité.

FIP

Le FIP ou Fond d'Investissement de Proximité vous offre la possibilité d'ivnestir dans des PME "non côtées" sur les marchés financiers. Ces PME sont moins risquées que les autres types d'entreprise que dans le cadre d'un PEA ou d'un FCPI. L'effectif de l'entreprise doit être inférieur à 250 personnes et elles doivent être imposables à l'impôt sur les sociétés. Le CA doit être inférieur à 50 millions d'euros et être dans une zone à 3 régions limitrophes françaises maximum. Vous prositez d'une réduction de l'ISF jusqu'à 18 000€ et sinon vous pouvez obtenir une réduction d'impôt de 2 160€.